Comment choisir la pompe adaptée à son puits?

Avec un puits, on dispose normalement d’une réserve d’eau suffisante pour de multiples utilisations que ce soit pour la consommation, pour le jardinage, pour la piscine pour le lavage de la voiture… Mais une question subsiste quant au choix de la pompe la plus adaptée à son puits d’eau. Il existe plusieurs types de pompes selon l’usage : les pompes manuelles, de surface et les pompes immergées. Mais avant de choisir un modèle précis, il est fondamental d’évaluer le débit nécessaire puis de déterminer la profondeur à laquelle se situe l'eau afin d'estimer de la hauteur manométrique totale.


Comment déterminer la hauteur manométrique totale?


La hauteur manométrique totale (HMT) est la pression que la pompe fournit pour transporter l’eau d’un point à un autre. La HMT s’exprime en kg/cm2, en mètre ou en bar. Elle peut être calculée en additionnant la hauteur d’aspiration (Ha), la hauteur de refoulement (Hr), les pertes de charge (Pc) et la pression utile souhaitée (Pu). En effet, la pression dépend de deux conditions sine qua non : l’aspiration et le refoulement de l’eau. La hauteur d’aspiration est la distance entre la surface de l’eau et la pompe qui est de 0 pour une pompe immergée. La hauteur de refoulement est la distance entre la pompe et le robinet le plus placé en hauteur. Les pertes de charge correspondent aux obstacles encourus par l’eau depuis son point de départ jusqu’à son point de sortie. Pour des installations simples, on l’évalue généralement la longueur totale de la canalisation multipliée par le coefficient 0,1. Enfin, pour la pression utile souhaitée, elle est en moyenne aux environs de 2,5 bars pour un usage domestique. Chaque pompe dispose d’une documentation spécifique qui reflète leur performance en termes de HMT, on n’a plus qu’à se reporter dessus en comparant avec le résultat estimé du précédent calcul. Il est préférable de choisir une pompe qui fournit une plus grande pression que celle prévue dans le calcul.



Les pompes manuelles

Même avec l’évolution perpétuelle des pompes motorisées, les pompes manuelles subsistent encore. Elles restent très prisées pour leur prix et leur facilité d’installation. D’un style rétro, les pompes manuelles demeurent indétrônables pour leurs côtés décoratifs dans un jardin. Cependant, elles sont limitées par leur faible débit et leur ergonomie. Les types de pompes manuelles les plus communs sont la pompe semi-rotative et la pompe à balancier. La pompe semi-rotative est de forme cylindrique et le débit de l’eau est actionné par le mouvement horizontal du levier. L’eau est pompée par un piston plat et l’écoulement est régulé par un système à clapet. En fonte ou en bronze et selon le débit allant de 15 à 55 litres par minute, le prix d’une pompe semi-rotative peut varier de 200 à 1200 euros. Contrairement à la semi-rotative, la pompe à balancier est actionnée par un système de balancement du bras relié à un dispositif classique de piston. Robuste, elle requiert très peu d’entretien. Elle est aussi disponible en fonte ou en bronze, son prix est compris dans une fourchette de 100 à 300 euros, dépendant du débit de 15 à 35 litres par minute.



Les pompes de surface

Fonctionnant à l’énergie électrique ou à essence, les pompes de surface sont installées au-dessus du puits. L’eau, pour être refoulée à la sortie, est aspirée par un tuyau à travers une crépine servant de filtre pour les grosses particules. Le débit est proportionnel à la hauteur de relevage avec un maximum de 7 mètres. D’une pression maximale de 4 à 6 bars, le débit moyen d’une pompe de surface varie de 3 à 6 m3 par heure et son prix de 40 à 500 euros selon les caractéristiques. Les pompes de surface sont souvent utilisées pour l’arrosage et le nettoyage. Il existe deux modèles de pompes de surface sur le marché : le monocellulaire et le multicellulaire. La pompe monocellulaire est d’une conception simple, mais très robuste. Cependant, elle est un peu bruyante, parce que son moteur nécessite beaucoup de puissance. Inversement, la pompe multicellulaire requiert peu de puissance donc, plus silencieuse.



Les pompes immergées

Idéalement conçues pour les forages d’une profondeur de plus de 8 mètres grâce à leur forme cylindrique, les pompes immergées sont réputées pour leur fiabilité, parce qu’elles bénéficient d’une totale étanchéité. Plongée totalement dans l’eau, le pompage s’y fait directement. Les pompes immergées sont faciles à amorcer et très silencieuses, car l’eau atténue les bruits du moteur. Elles peuvent puiser l’eau jusqu’à une profondeur de 300 mètres. Tout comme les pompes de surface, en usage domestique, elles peuvent fournir un débit de 3 à 6 m3 par heure avec une pression de 4 à 6 bars. Elles peuvent être utilisées pour alimenter en eau potable ou l’arrosage du jardin. Le prix d’une pompe immergée est compris entre 70 à 800 euros, selon le modèle et la performance.



Pourquoi utiliser un suppresseur?

L’usage d’un suppresseur permet de maintenir un débit d’eau constant et satisfaisant. Compatible avec les pompes de surface et les pompes immergées, il sert de réservoir stabilisant le cycle de fonctionnement en régularisant la pression et le débit nécessaires. Le suppresseur est un ensemble d’éléments qui comprend le réservoir ou vase d’expansion, le filtre, le clapet anti-retour et le contact manométrique. Le réservoir se subdivise souvent en deux compartiments communément appelés vessies. Elles servent à différencier l’eau potable et l’eau non potable. Grâce à ce système de suppression, on a donc l’option de choisir entre pomper directement de l’eau potable ou non. Ainsi, le choix de la pompe adaptée pour un puits repose généralement sur le débit d’eau souhaité ainsi que la profondeur de l’ouvrage. L’utilisation des pompes de surface est souvent recommandée tant que la hauteur entre la surface de l’eau et la pompe ne dépasse les 8 mètres. Autrement, les pompes immergées sont impératives grâce à leur système de refoulement et leur rapidité d’auto-amorçage. Il faut aussi tenir compte de la pression atmosphérique sur la hauteur d’aspiration.



> Demandez ici vos 5 devis gratuits


Retrouvez plus d'informations sur ce sujet :

Choisir la pompe la mieux adaptée à son puits

Comment choisir la pompe la plus adaptée à son puits? Pompe immergée, manuelle ou de surface, comment choisir? Trucs et astuces pour vous aider dans votre choix!

Le débit d'eau, c'est quoi?

Un puits ou un forage est destiné à approvisionner en eau une habitation. Pour savoir s’il sera en mesure de fournir suffisamment d’eau afin de satisfaire tous les besoins, il faut déterminer le débit et le volume d’eau emmagasiné quand il est plein. Alors, qu'est-ce qu’un débit d’eau ?

Y a-t-il de l'eau sur mon terrain? En quelle quantité? A quel endroit et à quelle profondeur?

Avant d’entamer les travaux de forage, vous devrez vous assurer que le sol de votre propriété dispose de suffisamment d'eau : veines d'eau, nappe phréatique ou rivière souterraine. Pour cela vous devrez faire appel à un sourcier professionnel, à un radiesthésiste ou à un hydrogéologue qui procédera à l'étude approfondie de votre terrain

© 2015-2016 Puits-et-forages.com, site d'informations et de devis pour la construction de puits et de forages d'eau | AUDIAWEB